Que faire avec ce FC ? (à part redescendre en Ligue 2)

Que faire avec ce FC ? (à part redescendre en Ligue 2)


Le mercato messin est presque bouclé. Après la signature imminente de Bisevac d’après Vince, déjà faîte pour les Socios, l’effectif sera complet, le staff et les dirigeants restant néanmoins à l’affût d’une opportunité pour remplacer quantitativement Yéni NGbakoto, parti casser des fesses dans les défenses redoutables et redoutées de Preston ou encore Brentford.

Néanmoins, il est encore peu évident de voir où en est le Hinsch et son staff en terme de projet de jeu. Obligé de bricoler contre Lille à cause des blessures, match contre Paris toujours délicat à aborder, entre volonté de jouer et se faire ouvrir ou se contenter de défendre… Et se faire ouvrir. Au final, on aura expérimenté les deux et, Ô surprise, on s’est fait ouvrir. Le match de samedi contre Angers, une équipe qui devrait rentrer dans le rang cette année après une belle (re)découverte de la L1, pourrait être un meilleur indicateur de ce que sera capable de produire sur la durée notre cher et tendre (enfin, pas trop tendre quand même on espère) FC Metz.

LA DEFENSE

A priori, Bisevac s’il signe aujourd’hui jouera; Signorino et Mandjeck auront une semaine et 90 minutes en plus dans les jambes, ce qui devrait en partie régler le problème majeur rencontré en prépa et début août : la défense. Assou-Ekotto, quand il sera prêt, offrira une alternative différente à Signorino, dans un style plus  » calme « , plus dans l’anticipation, plus technique. A droite, l’effectif est riche de deux latéraux au profil différent ce qui laissera au Hinsch le privilège de jongler entre les deux en fonction de l’adversaire, même si à l’heure actuelle, Balliu semble plus adapté à la Ligue 1.

https://i2.wp.com/cache1.asset-cache.net/xr/52963106.jpg

LE MILIEU

Quid du reste de l’effectif ? Le milieu semble paré. Un chauve, deux renoi, un roux, un petit avec les veuch noir.. Autant dire qu’on est complet. Manque qu’un arabe (Kashi, si tu nous lis..). Plus sérieusement, on a ici un mélange de joueurs à vocation défensive, capable de mettre un certain impact (Mandjeck et Doukouré), et des joueurs pouvant prendre le jeu à leur compte et assurer les transitions (Cohade et Jouffre). On a même des joueurs relativement complets, capable de faire les deux (Cohade et Mollet). Le seul  » problème  » se situerait en fait sur les ailes. On est peu paré, Lejeune étant blessé et limité pour la L1, Hein étant très jeune, Sarr étant une pépite en devenir mais pour l’instant, un joker (même si ça évoluera probablement). Ce qui oblige le staff à aligner Jouffre sur un côté, ce qui n’était pas convenu au moment de sa signature, et surtout, ce qui n’est pas aider ni le joueur ni l’équipe, l’ex-Lorientais manquant considérablement de caisse et de percussion pour occuper une aile. On pourrait même parler de N’Guette qui est certes très bon sur ce tout début de championnat mais qui, rappelons-le, est à la base attaquant, pas ailier.

Afficher l'image d'origine

LES SOLUTIONS

Hinschberger semble vouloir s’appuyer sur un dispositif en particulier, schéma très original et absolument pas en vogue dans nos contrées : le 4231. Non pas que le système soit mauvais mais comme vu au-dessus, vu l’état de nos ailes ou les seuls vrais spécialistes sont deux jeunes de 18 et 19 ans sans aucune expérience (mais non pas dénués de talent, bien au contraire), on est obligé de décaler Jouffre ou de le laisser dans l’axe, ce qui dans les deux cas nous mène à voir un joueur (souvent Mollet) pas forcément spécialiste du poste et surtout, qui découvre autant la Ligue 1 qu’un Ismaïla Sarr. Il y a t-il d’autres alternatives ? Chez la GF (enfin, je crois que c’est le cas pour tout le monde, je leur ai pas demandé, ils sont constamment ivres #HealthyLife #NoAlcohol ), on pense que le 442 losange serait sans doute le mieux adapté à nos profils. Mandjeck en sentinelle, Cohade et Doukouré (ou Mollet) en milieux excentrés et Jouffre en 10, avec Erding et N’Guette devant. On a les profils à la fois pour assurer nos arrières et assurer un minimum de pressing, et il y aurait en plus la qualité technique (obligatoire dans ce dispo) pour maîtriser un minimum le ballon. Devant, le Turc et l’ex-Valenciennois possèdent des profils assez complémentaires, avec un Erding très bon dans les déviations et un N’Guette avec du feu dans les jambes qui en profiterait (pour faire gros hein). C’est de plus un système assez facilement adaptable : 433 en mettant N’Guette et Jouffre (en attendant les changements) sur une aile, 4231 initial, voir 442 si on veut aller plus loin. Allez, pour le plaisir des mirettes :

Didillon

Balliu – Bisevac – Falette – Signorino

Mandjeck

Cohade – Mollet

Jouffre

N’Guette – Erding

(présence de Mollet because solidarité entre roux bande de haters) Avouez que ça en jette quand même un peu et que c’est mieux que le 4231  » Milàn balance devant pour Erding qui tente de trouver… Personne.  » Et vu qu’on est un peu fou et parce qu’il nous casse sévèrement les couilles, on a pensé au 352 de l’ami (enfin vite dit) Jibay :

Didillon

Milàn – Bisevac – Falette

Balliu ———————— Signorino

Cohade – Mandjeck

Jouffre

N’Guette – Erding

DANS TES FESSES LA LIGUAIN !