FCM – SCO Angers : Rencontre avec un twittos

FCM – SCO Angers : Rencontre avec un twittos


Comme face au Paris Saint-Germain, la Grenat Factory est allé dénicher un supporter adverse, et coup double cette fois-ci, car il s’agit d’un supporter d’Angers et du PSG, de quoi revenir sur le match précédent tout en parlant de son club de cœur familial. Aujourd’hui, c’est @Grichka75 qui répond à nos questions!

T’es supporter d’Angers, quel est ton projet dans la vie?

Avoir la dalle.

Comment t’as fait pour devenir supporter de l’équipe qui a le plus de fois fini 4eme de Ligue 2 des années 2000? Une amourette à la fac, rassure-nous?

Tout simplement la famille. J’allais au Stade Jean-Bouin quand je descendais sur Angers, nous étions en National et il y avait à peine plus de 2 000 spectateurs. Thouars, Noisy-le-Sec… C’était il y a 16-17 ans, je mesure le chemin parcouru par le SCO depuis.

On a vu qu’après avoir galérer pendant une bonne douzaine d’années à monter en Ligue 1, le SCO l’avait fait et avait épaté l’an dernier. Cette année, toujours la dalle?

On espère. Honnêtement, on sait que la deuxième saison en Ligue 1 est la plus compliquée. Sur les deux premiers matchs, surtout celui contre Nice, la réussite n’est pour l’instant pas au rendez-vous. Dommage, les intentions sont là, et le potentiel offensif (Toko Ekambi, Diedhiou) est plus intéressant que la saison passée. Même Gilles Sunu fait de bons matchs.

Beaucoup vous ont reproché l’an dernier votre jeu ultra-défensif, ça fait quoi de se sentir dans la peau de N*ncy? Vous n’avez pas honte?

C’est assumé. Et puis bon ça nous a permis de décrocher un superbe 0-0 à Nancy lors de la 37e journée de L2 il y a deux saisons, un résultat nous permettant de nous mettre à l’abri des Nancé*ens dans l’optique de la montée en L1. Après, le SCO ne fait pas que défendre, mais c’est sur que si les gens ne se fient qu’aux dires de Pierre Ménès, on est pas prêt de nous retirer cette étiquette d’équipe défensive…

Bon, en vrai, on vanne, mais vous avez réussi là où on échoue depuis 2008, se maintenir, des conseils?

Ce qui nous a permis de se maintenir :

  1. Le collectif et l’état d’esprit, « la dalle angevine » quoi. Même en légère difficulté sur la période février-mars, le groupe n’a jamais lâché, et au final on n’a quasiment jamais été en danger pour la descente en L2 alors qu’on nous promettait une re-descente immédiate.
  2. Un entraîneur du cru, tiens comme vous avec Hinschberger.
  3. Un recrutement audacieux : des joueurs de Ligue 2 confirmés ou avec une marge de progression. De toute manière la saison passée on avait 0 euro pour recruter. La réussite du club passe par un excellent travail de notre manager général depuis 10 ans, Olivier Pickeu.
  4. Du talent quand même, certains joueurs ont pris de la valeur après cette belle saison. Ça pourrait être le cas chez vous aussi. En tout cas, je trouve intéressant que Metz attire des joueurs expérimentés de L1. A Angers, nous n’avons pas encore les moyens de le faire (hormis Mangani, et auparavant Butelle, tous les deux recrutés quand nous étions en L2).

On me glisse dans l’oreillette que t’es agent d’accueil au Parc, c’était comment le match de Dimanche?

Une domination du Paris Saint-Germain comme on pouvait s’y attendre. Je me demandais comment il pouvait y avoir 0-0 à la pause. Metz a bien réagi après l’ouverture du score mais Trapp a été excellent. Metz a fait ce que 80-90% des équipes font quand elles jouent le PSG, et à moins d’un manque d’envie côté parisien, ça ne passe quasiment jamais. Comme l’a dit Le Républicain Lorrain : « une défaite mais des promesses ».

Tu préfères Jean-Bouin ou le Parc? Pourquoi?

Le Parc des Princes évidemment. Ce stade a une histoire immense avec le PSG, l’Equipe de France de football et de rugby. J’étais abonné au Parc des Princes pendant deux saisons, à l’époque où les groupes de supporters existaient encore… Même si aujourd’hui l’ambiance est aseptisée au Parc, je le préfère à Jean-Bouin. A Angers, il y a maintenant un kop avec le KDLB et le Magic SCOP, c’est loin de ce que j’ai connu à Paris, mais si je remonte quelques années en arrière, l’ambiance à Angers était vraiment naze… Je salue leur volonté de mettre un peu d’ambiance à Jean-Bouin ainsi que dans les déplacements (à Nantes la saison passée c’était formidable).

Et pour revenir au Parc, vivement le retour des Ultras. Il y a des discussions actuellement entre le Collectif Ultras Paris et la direction du club pour évoquer ce sujet. Les pouvoirs publics sont contre. J’espère que le dénouement de ces discussions sera le plus rapide possible.

Une anecdote, un souvenir sur le FC Metz?

Justement souvenir d’un match au Parc des Princes. Saison 2007-2008, Metz est dernier, le PSG se bat pour se maintenir, et claque un petit 3-0 avec un bijou de Jérôme Rothen.

Et concernant le SCO, je me rappelle du dernier succès à Metz, lors de la saison 2008-2009 avec un but d’une de nos légendes, Olivier Auriac. On avait un brésilien dans cette équipe, il s’appelait Vinicius, il vous avait mis la misère.

photo_22

Un déplacement mouvementé (2009)

Un pronostic pour le match? Pour nos saisons respectives?

C’est vital, victoire 1-0 du SCO sur coup de pied arrêté évidemment grâce à une tête de Cheikh Ndoye.

Pour le SCO, il faut gagner rapidement avant que le mental ne soit atteint. Je pense, une saison aux alentours de la 9e-10e place. Pour Metz, je pense que c’est le promu qui a effectué le meilleur recrutement. Le maintien est jouable, que ça soit finir 17e ou barragiste.

Merci à toi Grichka, et que le meilleur gagne. (Non)(Seulement Metz)

 

Les commentaires ne sont pas autorisés.