Metz-Angers: elle est où la dalle?

Metz-Angers: elle est où la dalle?


Troisième match de Ligue 1 de notre FCM adoré (non on ne parle pas ici du FC Martigues, désolé les puristes) et pour ce PUR match de Ligue 2 le FC recevait un coriace adversaire au maintien, le SCO d’Angers, récit, décryptage du match, blablabla.

L’avant-match

Alors en fait, tout commence Vendredi, il est 16h, on donne le goûter aux enfants, aujourd’hui c’est sortie Bowling, et là, le drame. La petite Jacqueline* vomi sur le sol moquetté du bowling, on apprécie et on laisse le soin aux stagiaires de ramasser cette merde, évidemment. Bref, tout ça pour dire que je me casse juste après ce terrible incident, direction la gare de Metz pour récupérer Erwan** du compte @FeyenoordFrance, petit week-end groundhopping au plus grand des calmes. Il est donc 17h15, il fait encore 147° Celsius et nous nous apprêtons à rallier Trèves, la plus luxembourgeoise des villes allemandes pour un match de D4 qui vaut le détour contre Hessen Kassel. Petite victoire tranquille 3-1, petit bar au bord de la Moselle avec les ultras locaux, bonne petite soirée!

Mais le meilleur est à venir, non, pas le Burger King avant de retourner en France, LE MATCH DU SAMEDI face à la terrible Dalle Angevine et à ses terribles supporters qui n’ont pas honte d’être comparé à N*ncy.

IMG_20160828_113340

Les bières s’enchaînent comme les mauvais choix de Rivierez

En préambule de ce match, petit tour aux Paraiges afin de déguster quelques unes des meilleures bières proposées dans la capitale lorraine, Paix-Dieu pour certains, Westmalle pour d’autres, histoire de mieux digérer l’annonce du nouveau sponsor messin à savoir « TCHAD, oasis du Sahel« . Eh oui, l’office du Tourisme du Tchad mesdames et messieurs, comme si quelqu’un allait en agence de voyages pour commander un voyage au Tchad bordel… Et je sais de quoi je parle.

Bref, on arrive au stade tout pile à temps pour seulement entendre Magic System depuis l’extérieur du stade, ça avait l’air sympa, c’est con…. On prend place Secteur M, Tribune Ouest représente (coucou Cappie, Enes et Jibay, traîtres de la Nation) et le match commence.

Le Match

Yann Jouffre est absent, il faudra donc évoluer avec le frère de cuir chevelu de Quentin sur le côté, le reste de la compo demeure inchangé. Que dire de ce match ensuite? J’ai lu par-ci, par-là, par certains pessimistes que le FC Metz avait été bousculé et que l’avenir était inquiétant. Mais on va s’arrêter deux petites minutes mes ultras du web, on a 6 points sur 9 en ayant déjà joué Paris. Et on a été bousculé hier? Pas tant que ça non plus, honnêtement, arrêtez d’être tout le temps pessimiste à ce point, l’équipe est à 90% nouvelle, certains joueurs sont absents, Ismaïla Sarr commence tout doucement à monter en puissance, attendez au moins qu’on soit 19ème en Janvier devant N*ncy (0 pt) pour parler d’inquiétude.

Le math en lui-même était dégueulasse, mais des deux côtés, on a eu beaucoup de mal (la chaleur?) à faire des choses assez simple mais on est resté solide, et on a débloqué la situation sur deux CPA, chose qui est plutôt encourageant tant on est habituellement nul dans ce domaine (excepté Yeni et 2 fulgurances de Milan)

Les Tops

  1. Milan-Falette, pour les buts et pour le travail propre en défense
  2. Erding, quelle conservation du ballon, travailleur de l’ombre
  3. Didillon, en équipe de France, et vite.
  4. ISMAILA SARR QUI A DÉCIMÉ LA DÉFENSE ANGEVINE SUR SES 2-3 ACCÉLÉRATIONS

Les Flops

  1. Mollet, si ce n’est sur sa passe décisive qui sauve son match, il a tout loupé et rien entrepris.
  2. Mandjeck-Doukouré, même si mieux que les matchs précédents (ça va passer!)
  3. Le nouveau sponsor du club, merde.

L’invité

Erwan**, du compte @FeyenoordFrance était à Saint-Symphorien samedi soir, il nous livre ses impressions:

Ça fait plaisir d’aller à Metz, voir un rival historique de N*ncy. Metz est une très jolie ville, certainement car elle n’a pas été détruite par les supporters de Feyenoord. Au niveau de l’ambiance, j’ai été agréablement surpris par la ferveur populaire qui entourait le FCM. Tu sens que c’est vraiment la ville qui vient supporter le club, il y a une atmosphère particulière et l’ambiance était carrément cool, j’ai apprécié l’échange FC Metz et les différents chants. Tu sens vraiment l’engouement autour du club en allant dans ce beau stade à l’anglaise, c’est un peu le Craven Cottage français (vu qu’il est à côté d’un canal, ndlr). Enfin, j’ai trouvé le clapping copié aux islandais (rires) très puissant!

L’anecdote

Match de Ligue 2 contre Angers, il y a 4-5 ans, on décide de faire un tifo sur les couleurs de la ville, qui sont le noir et le blanc, problème, les maillots angevins sont noir et blanc, c’est loupé.

Le tweet

Même s’il ne date pas du match là, on va pouvoir le ressortir souvent.

En vous souhaitant une bonne journée, Grenat Factory vous propose de voir le penalty de Youssouf Hadji!

 

*Le prénom a été modifié ** Le prénom n’a pas été modifié