Communiqué de la Grenat Factory

Communiqué de la Grenat Factory


De nombreux incidents ont émaillé le stade St-Symphorien depuis le début de la saison 2016/17. Suite à cela, notre organisation à but lucratif (#ToutPourLeBuzz) a décidé de réagir fermement. Florilège.

En premier lieu, il nous semble impardonnable qu’au gré de résultats catastrophiques, au mieux très moyens que ce soit par la régularité – inexistante – des  » performances  » ou par la qualité de ces dîtes  » performances  » les compétences de Philippe Hinschberger ne soient jamais remises en cause. Il semble pourtant évident que cet employé, de par certains actes tel que la titularisation de Habib Diallo ailier gauche pour, je cite  » ses qualités de percussion « , fait tout son possible pour montrer sa mauvaise foi.

Puis certains résultats nous semblent tout aussi impardonnables. En effet, s’il est de mode de fermer des tribunes ou des parties de tribunes, il semble que la fermeture – à double tour – des défenses soient une pratique nettement moins répandue en terre messine malgré la nécessité d’une telle action.

Nous aimerions aussi pointer du doigt les services de sécurité, laissant rentrer des appareils à visée clairement terroriste tels que des fumigènes alors que des enfants et leur amie la bouteille d’eau se voient refuser l’entrée au stade. Dans une mesure anti-hooligan évidente et que nous saluons, il nous semble néanmoins important de ne pas sombrer dans l’amalgame. En effet, toutes les bouteilles d’eau ne sont pas dangereuses et comme certains gardiens ont pu l’apercevoir cette saison, elles participent elles aussi au folklore et à la bonne tenue de nos tribunes.

Tribunes qui, malgré les volontés des instances dirigeantes, semblent ne pas vouloir se vider, à l’image de certains joueurs qui ne semblent pas plus choqués que ça de concéder une moyenne de buts par match quasiment égale à 2 et qui semblent eux aussi décider à ne pas se vider (les tripes), 2 étant aussi le nombre de schémas tactiques connus par Hinschberger.

Pour toutes ces raisons et bien d’autres encore (ceci n’étant pas une liste exhaustive), nous informons le Football Club de Metz qu’il n’est plus en mesure d’assouvir notre passion.

Allez les Galaxians d’Amnéville,

la Grenat Factory.