Pourquoi la rivalité avec Lens ?

Pourquoi la rivalité avec Lens ?


Tout commença un soir de nonante-trois, le 29 février pour être exact, Gégé et sa bande de potes messins vont à Lens en déplacements, s’en suit quelques verres dans un bar miteux de la ville avec quelques locaux. Quelques verres de trop et ces supporters décrètent à l’unisson l’établissement d’une entente cordiale entre Metz et Lens. Bon, en vérité, on ne sait pas si cette rencontre a vraiment eu lieu, la date est fausse, mais on imagine que ça s’est passé à peu près comme ça.

La problématique étant: Comment diable peut-on passer d’une entente cordiale entre deux clubs se ressemblant presque traits pour traits à un climat de tension [TW HARCELEMENT] où notre jeune pousse Vinou se fait continuellement insulter par une flopée de Lensois sur Twitter #HelloSangetOr ?

Comment deux villes que tout oppose mais que beaucoup rassemble à la fois, peuvent-elles se livrer un combat si intense que les matchs entre Metz et Lens sont TOUJOURS d’une intensité redoutable ?

Dans cette petite histoire, nous allons découvrir à l’aide des mémoires de nos anciens un petit peu de cette rivalité Metz-Lens et pourquoi est-elle considérée par beaucoup d’aficionados du club à la croix de lorraine (j’écris comme les Socios j’me sens mal) comme la troisième pire rivalité derrière Nancy-Nice et Strasbourg.

1997

Première étape de la rivalité, dans un stade Bollaert fraîchement rénové(1) et prêt à accueillir le Paraguay en huitième de finales de la coupe du Monde, le Racing Club de Lens reçoit le Football Club de Metz. On est le 31 Octobre, Ribery est sûrement en tribune pour voir ce qui est à ce moment de l’année la meilleure équipe de France, le futur champion d’Automne. Ziani, pas Karim, l’autre, ouvrit le score pour Lens, et Pires, sur une merveille de passe vers l’avant qui ferait avoir un AVC à n’importe lequel de nos milieux de terrains actuels, égalisait à peine 10 minutes plus tard. 1-1, le FC Metz monte en Ligue 1 (ah non ça c’est 2016).

1998

C’est la seconde étape de ce tour de la rivalité 2017 et cette étape nous emmène sur les berges de la Moselle au Stade Saint-Symphorien le Dimanche 29 Mars. Le temps est humide, les pluies fréquentes (on n’en sait rien on essaye d’imaginer hein). Le régional de l’étape ? Frédéric Meyrieu mes amis, ancien lensois, la plus belle chevelure messine des années 90 et 2000 demeure être l’homme du match de ce match retour.

Même s’il est vrai que le FC Metz a perdu ce match retour 2-0 avec un doublé de l’intenable serbe, monténegrin, yougoslave voilà, Anton Drobnjak. Joueur exceptionnel à l’instar de son compatriote Davor Suker (non)(mon but est de lancer une guerre)(Bisevac casse-toi), on peut dire que le joueur des balkans a crucifié le FCM tout entier en faisant passer Lens devant au classement et en foutant notre club adoré dans une situation bien merdique.

Alors pourquoi désigner Meyrieu comme homme du match ? Pour son absence. Le milieu de terrain s’est fait bouffé ce soir-là, et c’est en partie à cause de la suspension de Meyrieu selon TheGrenat57100 du forum officiel. (on a les sources qu’on mérite)

Ce qui est sympa avec la suspension de Meyrieu, c’est qu’elle a été contractée suite à un carton jaune de trop, et que celle-ci a été révisée en appel(2) et donc que la sanction n’avait plus lieu d’être au moment du match. BLC510, alias l’oncle de Twitter, est formel:

Martel avait clairement annoncé que de toute façon si Meyrieu était sur le terrain, il porterait réclamation.

Serait-ce donc là le premier tour de passe-passe du dirigeant lensois ? Nous n’aurons jamais le fin mot de l’histoire, est-ce que Martel a influencé Molinari comme Aulas influencerait Serin, nous ne le savons pas. Est-ce qu’un accord Meyrieu-RC Lens avait été passé au préalable ? Nous ne le savons pas non plus. Tout ce que nous savons, c’est qu’on a perdu le championnat à la différence de buts et qu’en ayant rien que fait match nul contre Lens, nous l’aurions gagné.

Nous attendons en tout cas vivement l’autobiographie post-mortem de Martel où il racontera comment il a acheté le FC Metz en 98 pour que Meyrieu ne joue pas et que le titre nous revienne enfin.

1999

C’était le 8 Mai, le FC Metz et le RC Lens se retrouvait à nouveau au sommet. Bon, ok, c’était la Coupe de la Ligue, la coupe Moustache, mais à l’époque ce n’est pas encore ce que c’est désormais. J’avais 7 ans et demi au moment des faits, il s’agissait là de mon tout premier déplacement, accompagné de mon papa, nous avons rejoins Saint-Denis en bus avec plein d’autres messins, nous avons passé la fin d’après-midi dans une brasserie près du Stade. L’immense Stade de France qui cristallisait tous mes rêves, qui avait vu mon pays triompher sur le Brésil un peu moins d’un an avant, un stade qu’à l’époque je pensais mythique (oh c’est bon on a tous été gamins). Voir le club de ma ville essayer de remporter un trophée dedans était exceptionnel. On était donc dans cette brasserie, qui ressemble plus à un Hippopotamus dans mes souvenirs, mon père et moi avions rejoins ma tante et son conjoint de l’époque et celui-ci était lensois. Il n’a pas arrêté de nous chambrer, il me mettait un drapeau lensois autour par dessus les épaules, m’enlevait mon écharpe de Metz, ma haine était née.

Fun story: cet enculé m’a abonné à un magasine lensois l’année d’après.

Le match en lui-même, peu de souvenir si ce n’est qu’on ne l’a pas gagné évidemment. Je trouvais la tribune lensoise très colorée et je ne comprenais pas qu’on n’ait aucune animation à l’entrée des joueurs. En vérité il y en avait mais pas au troisième niveau où j’étais.

Et après ça chouine quand on les traites de pédophiles

Il faut voir ces images pour comprendre

Ça a quand même de la gueule

Le FC Metz venait donc de perdre son deuxième titre consécutif contre cette équipe de barbare, sur un but de Moreira. La haine. Quand on écoute les anciens, il se dit ici et là, que quelques coups ont été échangés après le match du 8 Mai, et que ces coups là ont entraîné l’arrêt brutal de l’entente cordiale du passé.

2005

Cette année là est une année basique pour les deux clubs mais elle a été marquée par les festivités des 10 ans du groupe de supporters de la Génération Grenat 1995. Festivités qui se sont déroulées contre Lens justement, et nos « amis » lensois ont chargé devant la tribune ouest avant le match. 

Depuis

Des retrouvailles particulièrement chaudes entre les deux clubs, pas mal d’incidents à déplorer des deux côtés. Des déplacements mouvementés pour les deux camps. On peut notamment citer 2013 et la balade de supporters messins derrière la tribune lensoise mais aussi cet épisode sur une aire d’autoroute où quelque messins ont cherché la « bagarre » (sic).(3) 

Sans oublier notamment les nombreuses interdictions de déplacement depuis début 2014 où aucun des deux camps n’a le droit de visiter la magnifique région de l’autre. 

On peut également citer le fait que le FC Metz ait refilé Guirane N’Daw au RCL en guise de cadeau ou bien revenir sur ce dernier match de la saison 2015-2016 où le FC Metz n’avait besoin que d’un nul pour accéder à l’élite et qui a encore réussi à ne pas ramener le résultat escompté de Lens. 

Lens est une véritable bête noire pour le FC, une équipe que l’on bat pourtant souvent mais qu’on est incapable de vaincre dans les matchs qui comptent, au moment où il le faut. 

Ce premier match de la saison en Coupe de France est tout sauf un cadeau pour le club grenat qui se retrouve à se déplacer dans un stade qu’il craint plus que tout, en y affrontant une équipe qui a une bien meilleure dynamique que la sienne malgré l’écart de division. Ce match de Coupe qui est habituellement un match pour se redonner un peu de confiance en tombant contre une équipe plus faible pourrait bien avoir l’effet inverse et commencer une nouvelle mauvaise série pour les Grenats avant des déplacements tout aussi périlleux en Coupe de la Ligue à Paris puis à Nice en championnat. 


(1) http://www.lensois.com/2015/12/souvenir-de-bollaert-une-rivalite-qui-allait-devenir-historique/
(2) http://www.letelegramme.fr/ar/viewarticle1024.php?aaaammjj=19980326&article=19980326-3482445&type=ar
(3) http://www.lavoixdunord.fr/region/des-supporteurs-maubeugeois-du-rc-lens-menaces-sur-ia23b44386n1586568

Sur 98: 
http://www.sofoot.com/metz-lens-la-premiere-finale-de-1998-181374.html
http://www.lemonde.fr/sport/article/2014/03/07/seize-ans-apres-metz-et-lens-s-affrontent-lors-du-choc-au-sommet-de-la-ligue-2_4379678_3242.html

Autre:
http://forum.bollaert.fr/viewtopic.php?f=5&t=3538&start=70
http://site.tigerslens.com/index.php?option=com_content&view=article&id=71&Itemid=483

Merci à BLC, Boni et Grincheux.

Cet article ne se veut pas exhaustif, n’hésitez pas à venir nous contacter pour y ajouter une anecdote ou même pour nous corriger.