[Résultats] Carlo Molinaprix 2016 – 2017

[Résultats] Carlo Molinaprix 2016 – 2017


Et voilà, les votes pour les Carlo Molinaprix sont désormais terminés. Merci à tous les participants, vous avez été plus de 480 à répondre à notre questionnaire structuré, réfléchi, impartial et très sérieux. Tout de suite, place aux résultats.

Pour le Carlo Molinaprix du meilleur défenseur de la saison, les nominés étaient :

  • Milan Bisevac
  • Simon Falette
  • Ivan Balliu
  • BAE

Vous avez décidé d’élire Ivan Balliu, qui devance Simon Falette. Le choix du coeur, le choix de la tendance aussi, probablement alors que l’Espagnol est en instance de départ du club à la croix de Lorraine, et ce, malgré les trolls (toujours très drôles, TOU – JOURS) qui peuvent pulluler sur la twittosphère. 

Pour le Carlo Molinaprix du meilleur milieu de la saison, les nominés étaient :

  • Renaud Cohade
  • Georges Mandjeck
  • Cheick Doukouré
  • Yann Jouffre

Sans surprise, vous avez élu Renaud Cohade meilleur milieu de la saison à plus de 80%. Un Molinaprix mérité pour l’ancien Stéphanois, véritablement au four et au moulin cette saison. Ses dernières déclarations laissaient présager une poursuite de l’aventure sur les bords de Moselle l’an prochain, on l’espère grandement. Mais on espère davantage que ceux qui ont voté pour Mandjeck étaient des membres de sa famille, ou des gens à qui il a acheté des trucs au moins quoi. Sinon c’est chaud un peu quand même. Yann Jouffre fait un score correct de 9,6, qui est également sa VMA au bout de 35 minutes quand il est titulaire, tout en étant également le ratio minutes jouées/match sur l’intégralité des matchs de la saison. Bravo à lui quand même pour ses éclairs de football.

Pour le Carlo Molinaprix du meilleur attaquant de la saison, les nominés étaient:

  • Cheick Diabaté
  • Ismaïla Sarr
  • Mevlüt Erdinç
  • Habib Diallo

Une demi saison de l’homme au plus large sourire de France a suffit à vous convaincre. Cheick Diabaté récolte 59% des suffrages, devant Der Kinder Ismaïla Sarr. Auteur de 8 buts en 6 mois (dont 3 sur pénalty), le grand Cheick a été un réel artisan du maintien. Ce pauvre Mevlüt Erdinç aura lui découvert les pires kebabs du centre-ville mais aussi la Casa Ricci et les bords de la Moselle à vélo en famille. Pas assez pour percer dans le cœur des supporters messins. Et encore moins pour percer des lignes de 4 défenseurs de Ligue 1. Sweet Habib aura fait le bonheur de Brest durant 6 mois. Ou pas. On ne sait pas. Qui regarde la Ligue 2 quand on n’y est pas, sérieusement ? L’arrivée de Totti cet été… Nan nan, je ne peux pas écrire cette vanne tellement ce fake était à chier, redondant et ne nécessitait certainement pas d’article (de plus, erroné) pour l’expliquer et le justifier Monsieur Antonoff.

Pour le Carlo Molinaprix du meilleur joueur de la saison, les nominés étaient:

  • Ismaïla Sarr
  • Simon Falette
  • Cheick Diabaté
  • Renaud Cohade

Et LE Grenat de la saison selon vous est Ismaïla Sarr a.k.a Izo. Un titre honorifique mérité pour le petit protégé de Fallou Diagne qui vit encore au centre de formation. Malgré des débuts en dents de scie, qu’on expliquera par l’absence d’un chausse pied dans la palette d’outils du staff technique, le Sénégalais a réalisé une excellente deuxième partie de saison. Convoité désormais par des clubs d’un standing un peu plus supérieur à celui de Metz, il n’est pas certain que nous reverrons Izo briser des carrières de latéraux avec la tunique grenat. Si tu pars sache qu’on t’aura aimé Izo, fort, comme Francis aime les enfants, comme j’aime la pinte à 2.50 à 18h30. Et si tu lis ces lignes, mets un petit coup de pression à ton fan club sur facebook pour qu’ils nous envoient les magnifiques t-shirts à ton effigie. Et à moins de 30.000 FCFA ces gros scammeurs.

Pour le Carlo Molinaprix du meilleur boulard de la saison, les nominés sont :

  • Bernard Serin
  • Franck Signorino dans « SoFoot »
  • Georges Mandjeck
  • La casquette d’Alexis Larriere

Après son titre de champion d’Afrique, c’est Georges Mandjeck qui en remporte un second cette saison. Bravo à lui. La lutte s’annonçait pourtant acharnée dans cette catégorie mais c’est finalement Georges qui est récompensé pour sa régularité à ce niveau. Apothéose probablement le 3 décembre après les incidents dans le match face à l’OL.

Pour le Carlo Molinaprix « Thibaut Vion » du joueur formé à Metz le plus prometteur, les nominés sont :

  • Gauthier Hein
  • Vincent Thill
  • Alexis Larriere
  • Mathieu Udol

Le petit blondinet est récompensé pour cette catégorie. Artisan sur les ailes en première partie de saison, il s’est peu à peu installé sur le banc au profit de Nguette ou Jouffre. Le gamin sent le football c’est sûr mais il doit encore travailler sur le jeu sans ballon et sur le repli défensif. Surtout quand tu joues à Metz et que tu dépasses rarement les 40% de possession. Et que tu prends plus de buts que de likes sur tes photos Insta. On espère qu’il aura progressé la saison prochaine même si la légende dit qu’il est possiblement partant pour le club filial, Seraing pour faire ses armes. Comme son illustre aîné, Thibaut Vion, revenu plus fort après avoir enchainé les mitraillettes une fois, à défaut de mitrailler le but (Pardon). Ramadan pour Thibaut.

Pour le Carlo Molinaprix de la meilleure ambiance de la saison à domicile, les nominés étaient:

  • Metz – Lyon
  • Metz – Lyon, mais à huis clos
  • Metz – Caen, avec la horda et les stadiers
  • Metz – Nice, en gambardella 

#FreeHorda

Pour le Carlo Molinaprix du plus beau but de la saison, les nominés sont :

  • Ismaïla Sarr contre Caen (33e journée) 
  • Ismaïla Sarr contre Nancy (35e journée) 
  • Ismaïla Sarr contre Toulouse (37e journée) 
  • Ismaïla Sarr contre Saint-Etienne (29e journée) 

Probablement la catégorie avec le score le plus serré. 43,3% d’entre vous ont récompensé le bijou marqué contre Caen transperçant Vercoutre, talonnant de très peu (44,6%) le slalom-cassage de reinsde plots contre les bâtards. Quel grand moment, qui lave un peu l’affront et le ridicule du match aller. C’est certain que ce petit a du ballon sous les crampons, en plus d’avoir la vitesse d’un Marco Reus. Afrika Korps.

Pour le Carlo Molinaprix chaudronné de la saison (endroit le plus chaud de France et de Navarre), les nominés étaient :

  • L’oreille d’Anthony Lopes
  • La nouvelle tribune Est
  • Le parcage visiteur à Charléty
  • Le parcage « Arrêté préfectoral » visiteur

Après avoir gagné le prix de la petite pute de la saison sur Twitter, Anthony Lopes remporte un nouveau trophée cette saison. Pas mal pour quelqu’un qui joue à Lyon et qui n’était encore que la doublure de Vercoutre il y a quelques saisons. En ce samedi 3 décembre, le pauvre Anthony en a bavé face « au danger » (copyright Bernard Serin) présent en tribune Est basse. Victime de jets de pétard (on ne sait toujours pas le nombre exacte malgré les dizaines de caméras présentes, 2 selons les lanceurs, 12 selon la police, 264 selon Bernard Serin), le petit portier Lyonnais s’écroule et se roule au sol, le match est arrêté. Qui a dit que Valbuena n’apportait rien dans le vestiaire Lyonnais ?

Pour le Carlo Molinaprix « Ludovic Guerriero » du milieu le plus rincé, promotion Nuno Frechaut, les nominés sont :

  • Georges Mandjeck
  • Chris Philipps
  • Fallou Diagne
  • Kevin Lejeune

Oh Kevin, Kéké, Keks… Cette saison était la dernière pour toi avant ta transition en Maitre de chambres d’hôtes/Commentateur sur FBLorraine/DirectFM. On le savait depuis longtemps, la ligue 1 n’est pas faite pour toi, mais ce n’est pas ta faute : tu es un homme simple, loin de ce football aseptisé, riche (et technique) que tentent de nous vendre les instances suprêmes. On a hâte de te découvrir dans un Intérieur sport sur ta reconversion professionnelle, au volant de ta Fiat Uno sur le boulevard St Symph, chargeant les courses dans le coffre pour ta petite famille, en prévision de leur faire un bon repas et nous lancer un petit « C’est quand même mieux que la cantine ! » en regard face caméra.

Pour le Carlo Molinaprix « Pénélope Fillon » du plus bel emploi fictif, promotion Vedran Vinko, les nominés étaient :

  • Philippe Hinschberger pour « plan de jeu manquant »
  • Vincent Thill pour « 76 min en Ligue 1 »
  • Yann Jouffre pour « un match sur deux »
  • Mevlut Erdinç pour « je vous emmène chez Diagonal »

On aurait préféré que tu sales un peu les défenses

Arrivé comme une pointure de Ligue 1, parmi les meilleurs scoreurs en activité du championnat Mev’ a brillé en début de saison. On s’attendait presque à une grande saison de sa part. Puis il s’est éteint, a commencé à bouger moins vite, et à tourner autour des défenseur aussi rapidement que la broche d’un kebab. Il mérite amplement sa première place avec 41,8% des voix. Dommage Mev, tu avais la communauté turque messine qui venait même aux entraînements, tu aurais pu faire fondre le cœur des supporters aussi facilement qu’un supplément Feta dans un kebab blindé. Tu auras au moins fait un heureux en la personne de Florent Mollet, que t’as accompagné toute l’année.

Pour le Carlo Molinaprix « Razak Omotoyossi » de la meilleure recrue, les nominés sont :

  • Eiji Kawashima
  • Renaud Cohade
  • Simon Falette
  • Cheick Diabaté

Nous aussi, on est content que tu sois revenu en France, Cheick. Personnellement, un peu déçu pour Cohade qui méritait selon moi un peu plus que 14% des suffrages quand on voit son rendement et son activité cette saison mais, encore une fois, c’est mérité pour le Cheick, vu tout ce qu’il a apporté en seconde partie de saison.

Pour le Carlo Molinaprix « Ahmed Kashi » de la conduite de balle la plus douteuse, les nominés sont :

  • Opa Nguette, sans roulette
  • Jonathan Rivierez, pour l’ensemble de son oeuvre
  • Ismaïla Sarr, avec des chaussures trop petites
  • Cheick Diabaté, quand il n’est pas sans limite

Les saisons se suivent et se ressemblent pour l’éternel Djo Riv. On pensait qu’il serait un peu un ersatz de Romain Metanire, mais il n’en est rien. Limité techniquement, pauvre tactiquement et dans le placement, tu as toutes les qualités pour ne pas être un arrière latéral moderne. Tu as voulu copier la fameuse technique, course de cheval sans tête et centre à l’aveugle de ton prédécesseur mais n’est pas RM15 qui veut. Ask LeKlubb.

Pour le Carlo Molinaprix « Chatte à Hinschberger » de la passe dé la plus douteuse , les nominés sont :

  • Julian Palmieri pour Georges Mandjeck (Lille – Metz) 
  • Jonathan Rivierez pour Renaud Cohade (Lille – Metz) 
  • Mevlut Erdinç pour Opa Nguette (Paris FC – Metz) 
  • Joris Gnagnon pour Cheick Diabaté (Metz – Rennes) 

Cette année notre bon vieux FC a éteint pas mal de hype : Le TFC, Malcuit (qui regarde encore le but de Sarr chez lui pour s’endormir) et… Gnagnon. Le mec a le physique qui fait fantasmer tous les entraîneurs de L1 : c’est un ivoirien aux cheveux blonds et c’est bien pour ça que le dajal grenat lui a jeté un sort. C’est donc devant le grand Diabaté qu’il a fait part de tout ce qu’on aime chez les mecs à qui on promet un grand avenir en Equipe de France : se chier dessus.  Vous l’avez élu la passe dé plus douteuse de cet exercice. On en place quand même une à DjoRiv, qui avec ses 33,6% pour la passe dé du maintien et le seul but de Cohade, mérite qu’on se la colle quand même.

Pour le Carlo Molinaprix Marion Maréchal Le Pen du plus bel Africain

  • Doukouré et ses rajouts
  • Mandjeck et ses rajouts
  • BAE et ses dreadlocks
  • Vincent Thill et sa teinture blonde

Quel flow pour Benoit malgré les 32 ans. S’il reste, on ne serait pas surpris de voir Alexis Larrière lui tenir sa poche retroussée de pantalon.

Pour le Carlo Molinaprix Loulou Nicollin de punchline de la saison, les nominés sont :

  • Thomas Didillon : « Fermez-là« 
  • Philippe Hinschberger  » Hey mais c’est un autiste ou quoi? »
  • Georges Mandjeck : « Fwui Dou Twavail, fwui dou twavail« 
  • Bernard Serin : « C’est comme si la justice avait condamné le Bataclan« 

Victoire unanime de Nanard qui mélange tout et qui passe ça au shaker. Mine de rien, ça ferait un bon twittos à quelques milliers de followers avec ce genre d’amalgames. Malheureusement, on ne mettra pas ça sur le compte de la sénilité, on te connait Nanard, tu le pensais certainement très fort, t’estimant lésé personnellement par, encore une fois, l’affaire des pétards. Mais tu vois Bernard, tu ne te remets strictement jamais en question et c’est là la marque des plus grands imbéciles de ce monde. Certes, tu as su construire une équipe capable (enfin) de se maintenir dans l’élite, mais il t’en a fallut du temps, plus que de l’argent. Nous sommes bien content nous à Metz, que ta stupidité narcissique ait éclaté au grand jour sur la scène nationale avec cette réplique.

 

 

Merci de votre participation à cette nouvelle saison des Carlo Molinaprix. On se revoit dans un an (c’est un peu ma vitesse de croisière d’écriture d’article) pour remettre le couvert, en espérant que le FC fasse de même en Ligue 1 Conforama ( le pays où la vie est moins chère askip).